Mémoires du Rieu

 Au pied du village de Venasque,
 
Par une belle journée de septembre, j’avais commencé à faire des relevés sur le terrain, à Venasque, dans le lit du Rieu et ses abords pour inventorier tous les édifices liés à l’eau laissés par les propriétaires riverains, au fil des siécles; j’étais loin d’imaginer, après une première enquête aux archives départementales du Vaucluse, que nos anciens nous avaient transmis un héritage patrimonial aussi dense.

L'ACARE au travail dans le Rieu

J’étais  aussi, loin d’imaginer qu’on me préviendrait, quelques jours plus tard, le samedi, 9 octobre, de la mise en route d’un chantier de restauration, au niveau de l’ancien pont de Venasque, sur le Rieu, à l’initiative de la commune, en partenariat avec l’association l’Acare.

restauration du lavoir

En un peu moins d’une semaine, dix travailleurs ont réussi à réveiller un haut lieu du village, avec la renaissance du barrage, du pont ( de l’ancienne route dite « Neuve »), du lavoir, en ignorant que se cachait aussi non loin de là, dans les ronces, un aqueduc souterrain, qui alimentait le moulin à eau à farine Roubaud, construit en 1861 que les Venasquais avaient baptisé « l’Usine ».
 
Pendant un bon mois, l’ACARE va soigner, métamorphoser, le secteur, susciter davantage d’intérêt à une connaissance encore plus approfondie de ce périmètre naturel, culturel, tombé dans les oubliettes.

Renaissance

Si vous passez dans le coin, prenez le temps de faire une escale ; vous découvrirez ces vestiges construits en 1819 ; vous découvrirez en même temps, l’équipe de l’ACARE en action, qui grâce au travail qui leur a été confié par la commune de Venasque, leur permettra, à chacun d’entre eux, de trouver une nouvelle voie pour un emploi durable.


Ajouté le 15/10/2010 par Jean Pierre Saussac - 0 réaction

Réagir


CAPTCHA