Les captages de Pernes les fontaines à la loupe

Un bien précieux en péril

 

Les galeries drainantes de Pernes qui sont des ouvrages hydrauliques remarquables, édifiées au XVIIe pour amener l’eau aux fontaines de Pernes les fontaines, ont été inspectées du lundi 25 au vendredi 29 Août à la demande du SMERRV et de la Lyonnaise des eaux, titulaire du contrat d’affermage. Aujourd’hui, elles desservent partiellement en eau potable, la commune, via des conduites installées dans ces ouvrages à raison de 40 m3/h, soit 960m3 jour. Une inspection vitale et bien tardive sachant que la dernière remonterait  à une quinzaine d’années.

Mr Jérôme Bouletin, président du SMERRV, accompagné de Mr Pierre Gabert, Maire de Pernes les fontaines étaient le mercredi 27 aout 2014, sur le site de St Barthélémy, chemin de la Chapelle St Roch,  en présence des techniciens de l’entreprise lyonnaise Sondalp, ( filiale de la lyonnaise), spécialiste en recherche et captage d’eau, elle-même renforcée par l’entreprise hydro-karst basée à Sassenage (38), sous traitant.

Cette opération consistait à vérifier l’état des forages, des galeries et des canalisations depuis le premier site de St Barthélémy pour remonter jusqu’au site du second captage, dît de St Roch, situé non loin de la chapelle ; cela représente à vol d’oiseau, une distance de 500 m.

Le  site de St Roch, protégé par un arrêté préfectoral, est un champ captant équipé de deux forages artésiens et de trois puits ; son exploitation a été abandonnée depuis 5 ou 6 ans pour cause d’affaissement de terrain, alors même que des travaux importants venaient d’être effectués avec la mise en place d’un très couteux périmètre de sécurité, sacrifiant au passage, sur le flanc  Sud, la partie supérieure du chemin communal.

Deux spéléologues d’Hydro-karst, équipés de deux caméras filaires, ont pu remonter le conduit et le sonder en totalité ; les dégâts sont importants : éboulements,  déformation du bâti en pierre par les racines d’arbres,  la partie située entre les deux accès principaux de St Barthélémy distants à peine de 30 mètres est complètement obstruée.  Des constructions illicites ont été bâties à l’aplomb du conduit principal avec un impact évident,  des trous, des tranchées ont été creusés sur le linéaire des galeries, les fragilisant davantage, etc.…..

Et les dégazages continus d’eaux usées de la station d’épuration de St Didier qui depuis 2012, se sont écoulés à moins de 100 m des galeries drainantes…..

Un rapport va être établi ; sera-t-il rendu public ?

En vous promenant, chemin de Cannet à Pernes, vous pourrez facilement repérer la partie aérienne de la conduite d’eau qui passe sur le canal de Carpentras, en amont et contre le pont.

Un patrimoine de l'eau en sursis…..

Pour combien de temps ?

 

Pour découvrir le reportage de France bleu Vaucluse : cliquez ICI

 



Ajouté le 20/09/2014 par Jean Pierre Saussac - 1 réaction

Les réactions

Avatar Patrice goavec

Jean Pierre, heureusement que tu es là pour nous signaler tout ça.
Le maire de Saint Didier qui habite La Roque sur Pernes n'en a rien à faire. Quand va t'il prendre conscience du problème.
Pour lui tout est parfait et tout va très bien. C'est scandaleux !

Le 21-09-2014 à 15:02:07

Réagir


CAPTCHA