Sur la piste des vautours à St May

Mardi 17 juin 2014,   Dimlitri Marguerat, guide naturaliste, nous a conduit dans le département de la Drôme,sur le site de réintroduction des vautours à la découverte des quatre espéces , plus particuiérement du Vautour fauve,   dont plus de 150 couples nichent dans les falaises abruptes autour des  villages de Villeperdix, Saint May et Remuzat.

Depuis le sommet du rocher du Caire, on a pu observer le bal des vautours,  qui dés les premiers réchauffements du soleil,  grâce à leurs deux métre quatre vingt d'envergure, planent  à promimité des falaises, jouant  des ascendances thermiques.

On a pu découvrir la technique de réintroduction, la morphologie du vautour, on a pu observer les nids occupés par un seul oisillon, ( une naissance annuelle par couple)  bien à l'abri dans les anfractuosités rocheuses.

Un site naturel en surplomb de la confluence des riviéres , l'Eygues et la Loule, qui abrite également l'ortolan avec ses moustaches jaunes, l'alouette lulu, l'alouette des prés, le circaete, que nous avons eu le bonheur d'observer à la jumelle.

Dans un ciel colorié de nuages d'orage, notre périple nous a  mené à quelques pas de là, à l'Abbaye de Bodon, un ermitage au milieu des tilleuls et des champs de lavande.

Fin d'aprés midi,, direction la maison des vautours à Remuzat pour  la projection d'un documentaire qui nous a permis d'apprécier le travail remarquable de l'association locale; elle a réussi un sacré challenge: "  faire revivre la montagne ". Cette zone mérite bien de devenir à court terme " le parc naturel régional des baronnies".

Merci Dimitri, tu nous a régalés.

Photos: Jean Pierre Richaud, Marc Legros, Jean Pierre Saussac

 

 

 

 


 



Réagir


CAPTCHA